Campagne contre la pénibilité au travail

pénibilité au travail

La pénibilité constitue l’un des plus sérieux facteurs qui réduisent le taux des travaux effectués. Elle empêche donc l’évolution et tue toute joie à exercer les tâches obligatoires. Une campagne contre la pénibilité au travail est une solution pour pallier ce problème.

Causes possibles de la pénibilité au travail

Souvent néfaste pour l’avenir professionnel, la pénibilité au travail peut être causée par différents facteurs. Que ce soit corporel ou mental. Cela est surtout évident lorsque les conditions de travail ne répondent pas au bien-être du salarié. Les plus importants dégâts de la pénibilité sont ceux qui ont des répercussions sur la santé de l’individu. La loi est d’ailleurs formelle à ce sujet et impose une condition correcte concernant l’environnement et le rythme à suivre. La pénibilité se traduit alors par toute forme de risque présent sur le lieu de travail. L’une des principales sources est le transport physique de charges lourdes pouvant engendrer un traumatisme musculaire, articulaire et osseux. Viennent ensuite les expositions à des produits chimiques qui sont à la fois néfastes et mortelles. En notant que même la poussière, la fumée, le bruit et la chaleur sont tout aussi dangereux en grande quantité. Au sujet du rythme de travail, celui-ci doit être cadencé peu importe la force et la résistance de l’employé. Cette cadence ne se résume pas seulement aux heures accomplies, mais surtout la liberté de bouger tout le corps, sans être forcé de rester longtemps sur une position inconfortable. Plusieurs sont les raisons qui expliquent qu’il faut motiver les entreprises à respecter les stricts droits du travailleur afin de le garder en forme.

Campagne contre la pénibilité au travail

Dans le cadre d’une campagne, chaque employeur a l’obligation de veiller à la santé de ses subalternes. La première tâche à entreprendre est d’abord de repérer toutes les possibilités qui peuvent aboutir à la pénibilité d’autrui. Une fois détectées, elles sont inscrites dans un fichier intitulé, DUER ou document unique d’évaluation des risques. Chaque observation doit ensuite être accompagnée d’une solution afin de diminuer, voire supprimer les dégâts sanitaires. Une mise à jour annuelle de ce fichier est par la suite nécessaire. L’objet de cette vérification est d’ajouter d’éventuelles améliorations dans le cadre de s’assurer encore plus de la sécurité au travail. Lorsque les risques sont repérés, le responsable est dans l’obligation de prendre toutes les mesures afin d’éliminer chaque menace. Il existe cependant des risques inévitables. Dans ces cas de figure, le mieux est de limiter le temps de travail à cette exposition néfaste à son bien-être. A part cela, une autre alternative est de fournir les équipements adaptés. Il suffit aussi quelquefois de remplacer les matériels défaillants par des nouveaux qui ne posent pas problème. Une initiative plus simple et non le moindre est juste de bien expliquer les risques. Pour cela, les instructions à suivre doivent suivre quotidiennement les personnes susceptibles d’être touchées par les incidents. Dans la mesure du possible, appeler un professionnel pour remplir le document unique d’évaluation des risques ou assister à des campagnes contre la pénibilité au travail.