Organiser une manifestation nautique

manifestation nautique

Connu pour ses activités exercées dans les eaux maritimes, l’organisation d’une manifestation nautique est libre. Dans le cadre de la mise en place du projet, il faudrait avant tout s’assurer sur la sécurité des participants et des spectateurs. Pour cela, il est indispensable de prendre des mesures.

Les procédures à faire

Pour organiser une manifestation nautique, il est nécessaire que l’organisateur soit identifié auprès d’une autorité compétente. Cette procédure est utile puisqu’il sera tenu compte responsable pour tous les cas comme la réparation, le déroulement de la manifestation, la surveillance ainsi que la sécurité de tout le monde. Ainsi, il devra disposer de tous les moyens nécessaires tant au niveau matériel que communication. Cette dernière permet d’avoir une vue globale de l’événement. Que ce soit pour la surveillance que sur la continuité de la manifestation. A part cela, l’organisateur doit prendre en compte tous les paramètres de telle sorte que l’événement s’adapte à la sécurité et aux intérêts du public. Il mettra donc en œuvre une stratégie opérationnelle qui correspond aux normes exigés par l’autorité, et ce, du début de l’épreuve jusqu’à l’arrivée du dernier participant. Dans le cas où les conditions ne sont pas remplies, l’organisateur doit en mesure d’arrêter ou même d’annuler l’événement en question.
Par ailleurs, du côté paperasse, pour l’organisation de la manifestation, il est essentiel de faire à l’avance une déclaration dans les services des affaires maritimes. Le formulaire du dossier à remplir est à retirer auprès de la direction des ports et de la navigation maritime, bureau de la plaisance ou auprès des directions départementales des affaires maritimes. Cette déposition doit se faire au moins quinze jours à la date prévue à la manifestation. Pour le cas d’un événement nécessitant le soutien de force de l’ordre, l’organisateur doit remettre le dossier au moins deux mois à l’avant.

La fonction de l’autorité

Après avoir fini la déposition auprès de l’autorité, l’organisateur prend compte qu’il devrait y avoir un accusé de réception. Celle-ci est délivrée par la délégation du préfet maritime. L’information contenue dans l’accusé de réception peut évoquer des prescriptions particulières. Cette prescription a pour but de renforcer la mise en place et le renforcement de la sécurité de la manifestation. Dans le cas où il n’y a pas un accusé de réception, avant le jour-J de l’événement, l’organisateur obtiendra une autorisation. Dans les deux cas, le préfet maritime a pour rôle de veiller l’ordre public ainsi que le sauvetage en cas de sinistre. Il a aussi pour fonction, en cas échéant, de régler la circulation maritime. L’organisation de cette circulation se fera surtout sur le plan d’eau où se déroule la manifestation. Le préfet a donc le droit d’interdire ou d’arrêter la suite de la manifestation nautique. Cette interdiction ne se fera qu’en cas d’absence de la déclaration ou les dispositions ne sont pas en règles, malgré les normes imposées à l’avance.
Au niveau de la mairie, selon le code des collectivités territoriales, le maire veille sur la sécurité des spectateurs et le déroulement de la manifestation. De ce fait, il exerce la police, pour qu’eux, à leur tour, veillent à la sécurité de la manifestation nautique.